Un sentier, une forêt, un legs

Le sentier de la Forêt marine / La Seigneurie offre une perspective inédite de Saint-Joseph-de-la-Rive aux randonneurs qui peuvent l’emprunter gratuitement en toute saison. Fenêtre unique sur le fleuve et l’Isle-aux-Coudres, il rivalise avec les plus beaux sentiers de Charlevoix.

Longeant la rivière des Boudreault qui coule à certains endroits à même une gorge profonde, le sentier de 4 km se caractérise par de fortes pentes. Sa diversité de milieux et d’aménagements comble les marcheurs de tous âges : ponts en arche, multiples belvédères, barrage, chute et points de vue spectaculaires.

 

  Longueur   4 km linéaires
  Dénivelé   310 mètres
  Caractéristiques   Chiens admis, accessible quatre saisons
  Catégorie   Intermédiaire à difficile
  Accès   Gratuit

 

Espèces nobles, cause noble

Créée dans le but de perpétuer les connaissances techniques et le savoir-faire des méthodes autrefois utilisées pour la construction des goélettes de bois, la Forêt marine abrite plusieurs espèces d’arbres dont le pin blanc, le pin rouge, l’épinette, l’érable et le bouleau jaune qui seront entretenus, préservés et reproduits dans le but de léguer, aux générations futures, toutes les essences de bois nécessaires à la construction de deux goélettes selon les méthodes traditionnelles. L’aménagement de la forêt vise également la préservation de sa biodiversité et la réintroduction des espèces nobles qui en faisaient jadis partie. C’est ainsi qu’on la considère comme un laboratoire idéal pour l’étude d’un grand enjeu forestier au Québec : la restauration de la forêt feuillue souvent dégradée.

Collaboration de l’Université Laval

En plus de faire partie du Comité d’aménagement de la Forêt marine, la Faculté de foresterie et de géomatique de l’Université Laval utilise cette forêt comme un laboratoire pour la formation des étudiants aux trois cycles et le développement de projets de recherche.

L’expérience inédite de la Faculté dans l’aménagement de la Forêt Montmorency est mise à profit. Des professeurs spécialisés en sylviculture des forêts feuillues et mixtes, en aménagement écosystémique, en biologie de la conservation et en transformation du bois y sont impliqués.

Ce partenariat s’inscrit également dans la volonté de la Faculté de foresterie et de géomatique de resserrer ses liens avec le milieu afin de partager ses connaissances et son savoir-faire avec les décideurs locaux et le public en général.