Entre pitoune et dynamite : la St-André

 

Après avoir bûché tout l’hiver pins rouges et pins blancs dans la montagne, le capitaine Fernand Gagnon et ses deux fils se sont joints à l’équipe d’ouvriers, une dizaine, rassemblés par le talentueux maître charpentier Philippe Lavoie de Petite-Rivière-St-François. 

À la faveur d’une marée haute, la goélette bleue et blanche baptisée St-André, et destinée au cabotage, glissa vers le fleuve Saint-Laurent le 22 mai 1956.

Inscrite au Registre des biens culturels du Québec, cette goélette a connu une vie bien remplie et parfois mouvementée portée tant par les brises d’automne que les grandes marées du printemps.

Aujourd’hui en cale sèche au Musée maritime de Charlevoix, elle refait un voyage, un voyage imaginaire, une expérience multimédia.

Embarquez-vous 10 minutes pour vivre ce dernier voyage où bois pour papier et dynamite sont chargés. Une expérience virtuelle aussi réelle que la vie des marins.

Bienvenue à bord ! On lève l’ancre aux heures et aux demi-heures.

 

PRÉSENTÉE PAR

 

ILS ONT RENDU LE VOYAGE POSSIBLE.

      

 

IDÉE ORIGINALE                                                 CRÉATION ET RÉALISATION